Balade touristique à San Francisco

with No Comments

Mon amie Léa m’a demandé de lui indiquer les principales “choses à voir” à San Francisco. Une tâche ardue, tellement il y a de sites et lieux à découvrir dans cette ville atypique.

Aussi pour répondre partiellement à sa demande, je vous propose cette nouvelle balade, qui permet de parcourir en une journée quelques-uns des endroits touristiques emblématiques de The City by the Bay. Un plan situé en fin d’article permet de suivre facilement le parcours.

La balade démarre à Embarcadero, quartier situé sur le front de mer à l’est de la ville, au Ferry Building Marketplace. Caractérisé par sa tour surmontée d’une horloge, le Ferry Building est à la fois un terminal, d’où embarquent les ferry à destination de Sausalito (entre autre), ainsi qu’un centre commercial. Ses halles abritent en effet une multitude de boutiques, restaurants et cafés. Enfin, tous les samedi, mardi et jeudi, s’y tient le plus fameux marché de producteurs locaux de San Francisco (Farmer’s market) où l’on vend fromages, épices, huiles, vins, et autres produits frais… à des prix cependant peu modérés.

La grande nef à arcades intérieure rappelle les passages parisiens. Et pour cause, l’architecte A. Page Brown, influencé par l’école des Beaux-Arts de Paris, s’est inspiré des galeries couvertes créées en Europe au XIXe siècle.

Continuez ensuite en empruntant l’allée d’Embarcadero, qui longe le front de mer et traverse le quartier italien de North Beach*, dominé par Coit Tower (évoquée dans un précédent article).

* le saviez-vous ? C’est dans ce quartier qu’a grandit le joueur de baseball Joe DiMaggio. Il y a d’ailleurs vécu un temps avec sa très célèbre femme, Marilyn Monroe…

Au bout d’une quinzaine de minutes, vous voilà arrivés au fameux Pier 39, véritable spot touristique situé dans le quartier de Fisherman’s Wharf.

Fisherman's Wharf à San Francisco. Photo de
Fisherman’s Wharf à San Francisco. Photo de

Boutiques de souvenirs, restaurants de crustacés, manèges, stand de corn dogs ou ice-cream remplissent les allées criardes de Pier 39. La foule aussi.

Et au bout de la jetée n°39 l’on vient observer les résidents les plus bruyants de la ville : les lions de mers.
Ces charmants mammifères se dorent au soleil sur les docks en masse, à la plus grande joie des touristes. A les voir si bien installés, il est difficile de croire qu’ils ont en fait élus domicile à cet endroit il y a à peine 25 ans, juste après le tremblement de terre qui a touché San Francisco en 1989 (pour l’histoire complète, faites un tour ici ).

Le centre d’interprétation situé à proximité et géré par le Mammal Marine Center (association de protection des mammifères marins) permet d’ailleurs d’en savoir plus sur les mœurs de ces drôles d’animaux.

Sea lions in Oier 39
Lions de mers se dorant la pilule à Pier 39 © C. Doue, 2015
boudin bakery san francisco
Boudin Bakery, San Francisco © C. Doue, 2015

Un peu plus loin, se trouve Boudin Bakery, la plus ancienne boulangerie française (!) de San Francisco créée en 1849, célèbre pour son invention du pain au levain, the Original San Francisco Sourdough French Bread. A travers ces larges vitres, on peut admirer les boulangers au travail, peu avares de sourire devant les appareils photos des touristes.

Pour profiter d’un temps de repos à l’écart de la foule, arrêtez vous un moment sur les gradins de la plage du parc maritime de San Francisco, pour y admirer l’océan, Alcatraz et Balclutha, le voilier à trois mâts datant de 1886.

A deux pas, vous tomberez également sur Ghirardelli Square, une place publique qui accueille commerces, restaurants et bien entendu des boutiques de chocolats Ghirardelli. Elle doit son nom à cette marque de chocolat américain qui y avait fondé ses quartiers généraux en 1893.

 

 

La prochaine étape vous mènera au Palace of Fine Arts (Palais des Beaux Arts).

Pour cela, il faut d’abord longer le parc de Fort Mason et traverser le quartier résidentiel de Marina District. Profitez-en pour admirer le Golden Gate depuis le parc, et observer l’architecture des jolies villas sur Beach street.
Si vous préférez marcher au bord de mer, empruntez plutôt Marina Boulevard, une allée généralement fréquentée par les amateurs de skates et rollers.

Difficile ensuite de manquer le Palais des Beaux Arts ; sa rotonde imposante s’aperçoit à des centaines de mètres à la ronde. Ce bâtiment monumental, inspiré de ruines gréco-romaines, a été érigé à l’occasion de l’exposition internationale de Panama – Pacific de 1919 par l’architecte Bernard Maybeck.

Le palais reflété par le plan d’eau, constitue un cadre des plus bucoliques, très prisé pour les photos de mariage. Dans l’étang barbotent cygnes, canards, tortues et autres grenouilles. On s’y repose sur la pelouse, à l’ombre des saules pleureurs.

palace of fine arts san francisco
Palace of Fine Arts, San Francisco © C. Doue, 2015
Rotonde Palace of Fine Arts 1920
« Palace of fine arts en 1919 » par Givens, J. D. 1863, photographer, copyright claimant. — Library of Congress. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons

Le Palace of Fine Arts est situé à la lisière du parc de Présidio, un des plus grands espaces verts de San Francisco qui accueille à sa pointe le plus célèbre pont du monde, le Golden Gate. La distance à pied est néanmoins trop importante pour approcher le pont cette fois-ci.

Amorcez le retour, en prenant Chestnut Street, une rue commerçante et animée de Marina District, jusqu’à Fillmore street, qu’il faudra remonter. La pente est raide, mais la vue plutôt impressionnante.

Poursuivez jusqu’au parc Lafayette, qui offre également des vues incroyables sur toute la baie.
L’occasion aussi de se reposer sur un banc, et regarder les San Franciscains se promener et jouer avec leurs chiens** dans le parc.

** la ville est excessivement “pet-friendly”, c’est-à-dire tolérante envers les animaux domestiques.

lafayette park san francisco
Lafayette park, San Francisco © C. Doue, 2015

Puis empruntez California Street, jusqu’à Powell Street pour rejoindre Union Square. En chemin, vous croiserez l’impressionnante Grace Cathedral, qui abrite notamment le retable de Keith Haring dédié aux personnes atteintes du sida. A ses côtés, le temple masonique de Nob Hill est étonnant par son architecture angulaire, quelque peu “totalitaire”.

Si vous êtes fatigués, la ligne Powell-Hyde du cable car traverse le quartier jusqu’au terminus, à l’angle de Powell et Market Street. Un ticket coûte $6 et peut être acquéri directement auprès des personnels de bord du wagon, aux différents arrêts. Les clipper card sont également acceptés, pensez-y !

Grace Cathedral à Nob Hill et cable car © C. Doué, 2015
Grace Cathedral à Nob Hill et cable car © C. Doué, 2015

La balade s’achève à Union Square, place centrale de San Francisco entourée par de hauts grattes-ciels. Autour, le quartier concentre grands magasins (Macy’s, Saks, Neimann Marcus), enseignes internationales (Victoria Secret, Gap, Urban Outfitters, H&M, Levi’s Store…), hôtels, restaurants et théâtres de la ville. Un lieu privilégié pour le shopping et le tourisme.

Mon conseil : faites un dernier arrêt gourmand au Cheesecake Factory, situé au dernier étage du Macy’s (l’équivalent du Printemps ou des Galeries Lafayettes en Amérique du Nord).

Vous apprécierez sans nul doute la vue sur Union Square depuis la terrasse, tout en savourant l’une des nombreuses spécialités de cheesecake proposées au menu. De quoi terminer en beauté cette longue journée de visite.

 

Enfin, pour ne pas se perdre, la Google Maps ci-dessous retrace le parcours évoqué :

Partagez-le :
Follow Camille:

Bonjour, moi c'est Camille, geek dotée d'une âme curieuse et voyageuse. J'ai démarré ce blog en avril 2015 en tant que Frenchie fraîchement débarquée en Californie pour raconter ma nouvelle vie d'expatriée, mes impressions, découvertes et explorations de la baie de San Francisco. --- Hi, I'm Camille, a geek with a wandering and curious soul. I started this blog in April 2015 as a newly-landed Frenchy in California to tell about my new expatriate life, my impressions, discoveries and explorations of the San Francisco Bay.

Leave a Reply