Escaliers et passages secrets à Berkeley

with No Comments

Berkeley est un charmant endroit pour vivre. Par rapport à d’autres villes en périphérie de San Francisco, Berkeley se distingue par sa nature verdoyante et son ouverture d’esprit (mais je reviendrai sur son histoire particulière une prochaine fois). Maisons en bois, fleurs multicolores, toutes variétés d’arbres et de cactus, colibris virevoltant un peu partout, écureuils qui prennent la pose … : Berkeley est un véritable petit « eden » urbain. De plus, les collines – ou hills – de la ville offrent des points de vue spectaculaires sur toute la baie de San Francisco avec comme point d’horizon le Golden Gate Bridge…
Autant de nature, pour une (ex)parisienne, c’est pratiquement inédit !

Durant l’une de mes promenades, j’ai découvert que Berkeley fourmillait de passages et d’escaliers “secrets”, qui permettent d’accéder à différents niveaux, points de vue et quartiers résidentiels de la ville. L’association « Berkeley Path Wanderers » en a d’ailleurs recensé plus de 136 dans toute la ville, et nombre d’entre eux sont mis en valeur par des plaques historiques (the Berkeley Historical Plaque Project, mis en place depuis 1997).

Je vous propose donc d’explorer avec moi l’un de ces chemins de traverses bucoliques qui relie la ville, l’université et le quartier de Panoramic Hill.

* * *

Commençons par emprunter le grand escalier ‘Beaux-Art’ d’Orchard Lane, conçu par l’architecte Henry Atkins en 1909, à la demande de Warren Cheney, riche propriétaire des lieux et éditeur en chef de la revue littéraire « The Californian ».
Cet escalier monumental est là pour véritablement marquer “l’entrée” du quartier historique de Panoramic Hill. Un quartier qui porte bien son nom puisqu’il a littéralement été construit dans le flanc d’une colline à la fin du XIXe siècle, et qu’il offre des vues panoramiques sur toute la baie.

 

orchard lane escaliers berkeley © Camille by the bay
Passage et escaliers d’Orchard Lane à Berkeley © C.Doué, 2015

Joli n’est-ce pas ? Même si la montée des marches est un peu rude, l’environnement et la ballade valent le détour.

Une fois l’escalier dépassé, il est possible de continuer jusqu’à l’un des chemins de randonnée (the Fire Trail) dans les hauteurs de Berkeley (attention ça grimpe sec !) ou bien redescendre en empruntant Arden Path, un chemin en terre plus étroit qui longe quelques belles demeures et permet d’apprécier pleinement les environs boisés. Pour les rêveurs comme moi, ce genre de chemin amène facilement mon imagination à vagabonder… Où nous mènera-t-il ? Que cache-t-il derrière ces feuillages? Qu’y-a-t-il au bout de l’escalier en bois ? …De quoi stimuler mon goût de l’aventure.

Enfin, le charmant sentier rustique de Mosswood Lane permet de terminer la boucle et de retourner au croisement de l’escalier du départ. Le sentier, très étroit et couvert d’herbes folles, serpente entre les propriétés privées du quartier, à tel point que l’on croirait presque être un(e) intrus(e) dans le jardin ou l’arrière-cour d’un résident.Tel n’est cependant pas le cas, il s’agit bien d’une allée publique !

Cette petite ballade ne prend pas plus de 30 mn à pied aller – retour, mais peut durer plus longtemps en fonction de votre proportion à flâner ou à vous égarer… Elle est cependant très agréable à faire en pleine journée.
Pour la situer précisément, un google map est à votre disposition :

Partagez-le :
Follow Camille:

Bonjour, moi c'est Camille, geek dotée d'une âme curieuse et voyageuse. J'ai démarré ce blog en avril 2015 en tant que Frenchie fraîchement débarquée en Californie pour raconter ma nouvelle vie d'expatriée, mes impressions, découvertes et explorations de la baie de San Francisco. --- Hi, I'm Camille, a geek with a wandering and curious soul. I started this blog in April 2015 as a newly-landed Frenchy in California to tell about my new expatriate life, my impressions, discoveries and explorations of the San Francisco Bay.