Fêter Halloween à Berkeley et dans la baie de San Francisco

Fêter Halloween à Berkeley et dans la baie de San Francisco

with No Comments

Halloween ou la fête des morts est un évènement important aux États-Unis, célébré le 31 octobre.

Amatrice de films d’horreur et toujours prête à me déguiser, j’étais évidemment impatiente de découvrir comment les américains fêtent Halloween en “vrai” dans leur pays.

Mais reprenons du début.

Halloween, c’est quoi au juste?

Halloween – qui tire son nom de la contraction de “All Hallows Eve” qui signifie “the eve of All Saints’ Day” et une fête de « veillée de la Toussaint »  introduite à l’origine par les immigrés écossais et irlandais aux États-Unis, et serait d’origine celtique.

A Halloween il est donc coutume qu’enfants (et adultes) se déguisent avec des costumes effrayants (mais pas que) et s’en vont quêter des friandises et gourmandises en sonnant aux portes des voisins du quartier et en déclamant la formule “trick or treat” (donnez-nous des bonbons ou nous vous jetterons un sort!).

Bien évidemment, les semaines précédent Halloween tout le monde se met au diapason. Les magasins arborent les couleurs orange et noir et vendent tous types produits dérivés : déguisements, bonbons tels les traditionnels “candy corn”, bière à base de citrouille (pumpkin ale), M&Ms relookés pour l’occasion etc…

décorations Halloween russel street Berkeleu
Décorations d’Halloween à Russel Street, Berkeley © Mary Wang Photos / Flickr

Les maisons se parent aussi de décorations effrayantes, à grand renfort de fausses tombes, squelettes rampant, toiles d’araignées… et bien sûr les fameuses citrouilles creusées en “Jack O’lantern”  pullulent un peu partout.

Mais justement, comment est célébré Halloween dans la baie de San Francisco ? Voici un petit tour d’horizon de nos différentes expériences “halloweenesques” locales !

 

1/ Haunted Halloween à Great America Park

Great America Park Haunted Halloween 2015
Soirée spéciale Halloween à Great America Park © C. Doué, 2015

 

Deux semaines avant Halloween, sur l’excellente l’initiative de l’un de mes collègues, nous nous sommes rendus à la soirée hantée du parc d’attraction Great America, situé à Santa Clara.

the grizlly great america park
The Grizzly, interdit aux personnes de fortes corpulences… © C.Doué, 2015

Le parc ouvre ainsi exceptionnellement ses portes de 19h à minuit et propose de frissonner de terreur dans ses montagnes russes (les “thrill rides”) et surtout de se faire peur dans les attractions spécialement ouvertes pour l’occasion, les maisons hantées.

Alors déjà, faire des montagnes russes de nuit, c’était une sacrée première pour moi. “The Grizzli” ou “Flight Deck” nous ont littéralement fait “flipper”.

Cela dit ce n’était rien à côté des fameuses “maisons hantées”.

Ces attractions se présentent sous forme de labyrinthes fermés où  déambulent les visiteurs. Ils explorent l’endroit dans la semi-obscurité et découvrent des décors macabres illustrant une thématique particulière : le lycée des zombies, le manoir des meurtriers, l’asile de fous, la fabrique à jouets étranges, le labyrinthe de maïs et ses épouvantails effrayants, le musée de cire….

Bien entendu, ces endroits sont truffés de personnes réelles et déguisées, qui ont pour but d’effrayer et surtout surprendre les courageux qui s’aventurent en ces lieux… Ambiance frissonnante garantie !

Les décors sont plutôt réalistes et réussis, avec traces de sang, lumières vacillantes, bande son grinçante et autres accessoires glauques à la clé… Certains personnages sont d’ailleurs très doués pour surprendre les visiteurs : ils se fondent dans le décor et vous terrorisent au moment où vous vous y attendez le moins !

Par ailleurs, pour se déplacer d’une attraction à l’autre dans le parc, nous traversons des “zones de terreur” telles la zone “clown” où l’on croise des clowns malfaisants (ambiance “Gotham city“) ou la zone “evacuate” où trainent des zombies décharnés au milieu de fumigènes et voitures accidentés.
On se croirait (presque) dans Walking Dead

Évidemment durant cette soirée spéciale hantée, le parc était essentiellement fréquentés par des ados et pré-ados. Nous devions être parmi les plus âgés. Cela ne nous a cependant pas empêché de passer une excellente soirée.

Les expressions de stupeur et frayeurs des uns et des autres étaient mémorables et surtout très drôles…. Je recommande vivement cette expérience à tous ceux qui veulent “voir” et “expérimenter” la terreur à l’américaine !

 

2/ Trick or Treat sur Russel Street à Berkeley

Halloween russel street Berkeley
Jack O’Lantern décorant une maison de russel street à Berkeley. Photo par Mary Wang / Flickr.

A Berkeley, le 31 octobre se fête de 2 façons.

D’une part, les étudiants qui participent aux “halloween parties”, généralement organisées par les frats et sororités*. Un excellent prétexte pour s’amuser, se déguiser et/ou s’habiller de manière “slutty”, et surtout se pochetronner un maximum !

* les fraternités et sororités sont des organisations “fraternelles” d’étudiants, constituées uniquement de filles (sororité) ou de garçons (fraternité) initiés et sélectionnés pour appartenir à groupe d’élite ou respectant certains principes/valeurs. Ce système n’existe pas en France mais est très répandu dans les grandes universités américaines comme UC Berkeley.  D’ailleurs, si vous souhaitez parfaire votre éducation en matière de “frat”, je vous conseille de regarder l’excellente série comique “Greek”.

D’autre part, les familles qui partent faire le “trick & treat” dès 18h avec les enfants. A Berkeley, le rendez-vous incontournable est sur russel street, une rue rendue piétonne pour cette unique soirée.

Les résidents de russel street sont en effet connus pour créer des décors assez fantastiques d’Halloween. Des milliers de personnes déguisés s’y retrouvent ainsi entre 18h et 20h30, accompagnées des enfants, pour sonner aux portes et récupérer bonbons et autres friandises.

Halloween russel street Berkeley
Drakkar Viking de revenants, décoration d’Halloween à Russel Street, Berkeley. Photo par Mary Wang / Flickr

Nous aussi nous nous sommes rendus à russel street. Nous n’avons pas été déçu.

Les maisons ont vraiment des décors élaborés, comme celle abritant un drakkar viking de squelettes ou celle proposant une animation robotique de 4 martiens dansant sur des tubes des années 90s… De nombreuses citrouilles, fantômes et toiles d’araignées lumineux décorent les jardins et la rue. Certains résidents ont même créés un théâtre d’ombres chinoises en bâchant leur porche, ingénieux !

La plupart des gens autour de nous sont déguisés. Certains ont été très imaginatifs, comme ce papa déguisé en monstre à poils couverts de leds changeants de couleurs, ce loup-garou hyper réaliste, ou encore cet enfant déguisé en rubik’s cube !

Bref, ici Halloween se fête sérieusement.

 

3/ Et San Francisco ?

 

A San Francisco de nombreuses fêtes déguisées ou soirées privées sont organisées dans des clubs et sur des bateaux le soir d’Halloween (on appelle cela les “booze party“, je vous laisse comprendre pourquoi…). Elles restent quand même assez coûteuses (premiers prix à partir de $50).

Le “trick and treat” pour les familles a également lieu dans certaines rues dédiées, à l’image de ce qui se fait à Berkeley, comme sur belvedere street dans le quartier de Haight-Ashbury.

Pour notre part, avec mon amie Daisy, nous avons fêté Halloween en allant voir le classique mais non moins terrifiant “The Grudge” au Roxie, un des plus anciens cinémas de San Francisco qui programmait un cycle dédié aux films d’horreurs japonais.

D’ailleurs, il n’y a pas meilleur moment pour regarder des films d’horreurs chez soi qu’ Halloween. En plus, avec Netflix ou HBO GO, il y a l’embarras du choix.

Voilà, pour mon retour d’expérience. Halloween c’est déjà fini, hélas.

Rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles aventures effrayantes !

 

Photo de couverture par The B’ sous Creative Commons.

 

Partagez-le :
Follow Camille:

Bonjour, moi c'est Camille, geek dotée d'une âme curieuse et voyageuse. J'ai démarré ce blog en avril 2015 en tant que Frenchie fraîchement débarquée en Californie pour raconter ma nouvelle vie d'expatriée, mes impressions, découvertes et explorations de la baie de San Francisco. --- Hi, I'm Camille, a geek with a wandering and curious soul. I started this blog in April 2015 as a newly-landed Frenchy in California to tell about my new expatriate life, my impressions, discoveries and explorations of the San Francisco Bay.

Leave a Reply