Joshua Tree National Park

Joshua Tree National Park

with 1 Comment

 

Le dernier jour de notre long week-end à Palm Springs (voir l’article ici), nous visitons le parc national de Joshua Tree, situé en plein coeur de deux déserts bien distincts, le désert de Mojave et celui du Colorado.

Nous avons hélas que peu de temps devant nous, ce sera donc une visite “coup de vent”. Cela dit, en ce début d’été, la fournaise qui règne dans le parc empêche véritablement de randonner dans de bonnes conditions.

 

 

Joshua Tree City

 

Arrivée dans la ville de Joshua Tree, le “saloon” donne le ton d’une ambiance type “far west”. D’ailleurs, la ville n’a absolument rien d’autre d’exceptionnel que d’être située à côté du parc du même nom.

 

Nous déjeunons dans une petite cahute en bois qui ne paie pas de mine mais avec beaucoup de caractère : le JT Country Kitchen. Un restaurant familial tenu par un papy et une mamie énergiques d’origine cambodgienne, extrêmement sympathiques.

L’intérieur de la “cabane” est rempli de citation pacifistes et d’object hétéroclites, photos usées, fleurs en tissus, vieilles cartes postales du Cambodge, drapeaux américains, et autres bricoles qui donnent un charme désuet à ce dinner américain.

 

Saloon dans la ville de Joshua Tree © Camille by the Bay, 2016
Saloon dans la ville de Joshua Tree © Camille by the Bay, 2016

 

 

Joshua Tree National Park

 

Après un bref arrêt au “Visitor center” de Joshua Tree, nous entrons dans le parc depuis l’entrée ouest.

Des formations rocheuses étonnantes et des forêts d’étranges Joshua Tree parsèment un paysage autrement aride.

 

Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016
Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016

 

 

 

Hidden Valley

 

Nous faisons un premier arrêt au point de vue de “Hidden Valley”.

Là, un court circuit permet d’approcher de près certaines des formations rocheuses du parc, nommées “boulders”, aux formes atypiques. Ces piles de roches semblent avoir été posées là par quelques géants. Il s’agit en fait du résultat de l’érosion des blocs de granit durant des centaines de milliers d’années.

Sans surprise, Joshua Tree est un site réputé pour l’escalade.

 

Blocs rocheux à Hidden Valley, Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016
Blocs rocheux à Hidden Valley, Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016
Sur un bloc rocheux à Hidden Valley © Camille by the Bay, 2016
Sur un bloc rocheux à Hidden Valley © Camille by the Bay, 2016

 

 

Mais en fait, c’est quoi les Joshua Tree ?

 

De son vrai nom “Yucca Brevifolia“, le Joshua Tree est une espèce de plantes que l’on rencontre uniquement dans cette région du sud-ouest des États-Unis. Certains spécimens d’arbres peuvent atteindre jusqu’à 13 m de hauteur et peuvent vivre jusqu’à 200 ans. Leurs troncs caractéristiques sont constitués de milliers de petits fibres et leurs lourdes branches biscornues abritent de jolies fleurs blanches durant la période de floraison (de fin février à mi-avril).

Ce sont les premiers pionniers Mormont qui les aurait nommé “Joshua Tree” ou “arbres de Josué“, en référence à leurs branches pointant vers le ciel, à l’image du prophète Josué qui montra –  les bras tendus – la direction de la terre promise, dans la Bible.

 

Joshua Tree à Hidden Valley © Camille by the Bay, 2016
Joshua Tree à Hidden Valley © Camille by the Bay, 2016
Pose devant un Joshua Tree à Hidden Valley © Camille by the Bay, 2016
Pose devant un Joshua Tree à Hidden Valley © Camille by the Bay, 2016

 

Key Views

 

On poursuit la route jusqu’au point de vue de Key Views, situé plus en hauteur et qui offre un panorama sur toute la vallée de Coachella et le Mont Jacinto en face.

Nous avions apprécié le matin même l’exact vue inverse depuis le sommet du Mont Jacinto ! Sous nos pieds, la faille de San Andreas, qui pourrait bien nous livrer un jour le “Big one”…

 

Key Views, Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016
Key Views, Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016
Key Views, Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016
Key Views, Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016
Key Views, Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016
Key Views, Joshua Tree National Park © Camille by the Bay, 2016

 

Le paysage désertique se décline en dégradé de beige – ocre – violet et bleu. Les contreforts montagneux se distinguent nettement sur l’horizon, du coup on se croirait un peu dans une maquette à taille réelle. Drôle d’impression.

L’air vibre de chaleur autour de nous, et nous avons du mal à croire qu’il y a des gens qui font le tour du parc… en vélo ! D’ailleurs, on croise d’autres personnages singuliers  à Joshua Tree, notamment de jeunes gens hippies avec lunettes de soleils miroirs et mini-bus psychédéliques – le genre qu’on imagine bien participer à Burning Man.

 

Stupeur à Key Views sous 38° à l'ombre, Joshua Tree Park © Camille by the Bay, 2016
Stupeur à Key Views sous 38° à l’ombre, Joshua Tree Park © Camille by the Bay, 2016

 

On boucle la visite en passant par Keys Ranch et Barker Dam et en sortant par l’entrée nord du parc. Malheureusement, nous n’avons pas eu la chance de découvrir le parc la nuit (et son magnifique ciel étoilé, comme sur cette photo de nate2b) et ses nombreux autres sites (Indian Cove, Lost Horse Mine, Cholla cactus Garden, Oasis of Mara etc.) fantastiques.

On vous laisse cependant apprécier cette vidéo et nos quelques conseils ci-dessous :

 

 

 

Conseils de visite

 

  • Se protéger du soleil : la meilleur période pour visiter le parc se situe entre novembre et mars, les températures étant ensuite vraiment très élevées. Il est donc bien nécessaire d’emporter avec soi de la crème solaire, une casquette, des lunettes de soleil et beaucoup d’eau ! Il y a d’ailleurs très peu d’endroits où l’on peut se ravitailler en eau dans le parc et ils se situent tous à des distances non négligeables : Oasis Visitor Center à Twentynine Palms, Black Rock Campground, Cottonwood campground, West Entrance et Indian Cove.

 

  • Faire le plein d’essence : il n’y a pas de stations à essence dans le parc et étant donné les distances à parcourir, il est préférable de s’assurer d’avoir faire le plein avant d’y entrer et d’être sûr du bon entretien de sa voiture. Tomber en panne peut s’avérer dangereux, et ce d’autant plus qu’il n’y a pas ou très peu de réseaux à l’intérieur…
    Il n’y a que deux téléphones d’urgences dans le parc : l’un situé à Indian Cove, l’autre à l’intersection du parking Rock et camping d’Hidden Valley.
    De même, mieux vaut ne pas se fier pas à votre GPS pour se diriger, et utiliser plutôt la carte distribuée par les rangers à l’entrée du parc ou au Visitor center.

 

 

Info pratiques :

 

Adresse : 6554 Park Blvd, Joshua Tree, CA 92252.
Horaires : Ouvert de 8h à 17h. Tél. : 760-366-1855

  • JT Country Kitchen :
Adresse : 61768 29 Palms Hwy, Joshua Tree, CA 92252
Horaires : Ouvert de 6h30 à 15h tous les jours, sauf le lundi. Tél. : (760) 366-8988
Menu américain traditionnel, petit-déjeuner, brunch et déjeuner. 
Partagez-le :
Follow Camille:

Bonjour, moi c'est Camille, geek dotée d'une âme curieuse et voyageuse. J'ai démarré ce blog en avril 2015 en tant que Frenchie fraîchement débarquée en Californie pour raconter ma nouvelle vie d'expatriée, mes impressions, découvertes et explorations de la baie de San Francisco. --- Hi, I'm Camille, a geek with a wandering and curious soul. I started this blog in April 2015 as a newly-landed Frenchy in California to tell about my new expatriate life, my impressions, discoveries and explorations of the San Francisco Bay.

One Response

  1. […] On fait une courte ballade dans le parc, avant de redescendre dans la vallée et partir pour Joshua Tree National Park, une aventure racontée dans le prochain article, ici. […]

Leave a Reply