Nos plus belles randonnées à Yosemite Valley

Nos plus belles randonnées à Yosemite Valley

with 2 Comments

Yosemite est notre parc national américain préféré. Le parc n’étant situé qu’à 3h40 de Berkeley en voiture, il est facilement accessible. Nous pouvons même envisager faire l’aller-retour en une journée.

Aussi, à l’occasion du long week-end de President’s Day (et de la Saint Valentin), nous avons décidé d’aller voir à quoi ressemble le parc sous la neige.

Et pour cette troisième visite à Yosemite (cf. notre visite en été ici), je vous livre mon top 3 des plus belles randonnées que nous avons parcouru à Yosemite Valley.

 

#1 Upper Yosemite Falls Trail

 

Durée : 6 – 8 heures aller-retour

Distance : 7.2 miles / 11, 5 km aller-retour + 1.6 miles / 2, 5 km supplémentaires jusqu’à Yosemite Point.

Difficulté : difficile

Dénivelé : 890 m jusqu’à Yosemite Point ! Altitude de départ : 1347 m – Altitude à Yosemite Point : 1989 m

Départ : Camp #4

Parking le + proche : Yosemite Village

En savoir plus : http://www.nps.gov/yose/planyourvisit/yosemitefallstrail.htm

 

Les cascades de Yosemite, les "Yosemite Falls" © Camille by the bay, 2016
Cascades – Lower & Upper Falls – à Yosemite Valley © Camille by the bay, 2016

 

Upper Yosemite Fall Trail ou “la-randonnée-de-la-mort-qui-tue”.
Sans rire, cette randonnée est physiquement très difficile. C’est aussi l’une des randonnées historiques et les plus emblématiques du parc.

Je crois n’avoir jamais autant souffert en marchant, l’effort était constant et la montée toujours plus difficile, avec en prime une heure de marche dans la neige au sommet ! Heureusement, cela en valait la peine.

YosemiteFallsTrail
Randonneée des Yosemite Falls, été 2015 © Camille by the bay

 

La randonnée se compose ainsi en plusieurs étapes :

  • 1ère étape : Columbia rock

Une heure de montée sur un chemin pierreux serpentant à travers la forêt mène à ce premier point de vue classique de la vallée, avec Half-Dome en toile de fond.

CascadaRock©CBTB2016
Pose photo et point de vue sur la vallée de Yosemite à Cascada Rock © Camille by the bay, 2016

 

  • 2ème étape : Upper Yosemite Fall
UpperYosemiteFall©CBTB2016
Cascade de Yosemite en hiver © Camille by the bay, 2016

 

Nous continuons notre progression et arrivons en bas de la plus haute des cascades – “Upper Yosemite Fall”.

Son jet d’eau, en cette période de fonte des neiges, est fracassant ET impressionnant. A son point d’impact un énorme “pain de glace” atteste que nous sommes bien toujours en hiver, et qu’une partie de l’eau reste gelée.

Commence ensuite la longue, très longue ascension en lacets à travers le col de la montagne. A mi-parcours, le chemin se recouvre d’une bonne couche de neige glissante qui ne nous quittera plus jusqu’au sommet.

 

Yosemite Falls Trail panorama © Camille by the bay, 2016
Yosemite Falls Trail panorama © Camille by the bay, 2016

 

  • 3ème étape : Top of Yosemite Fall

On peine jusqu’au sommet de Yosemite Fall, mais là-haut le panorama est splendide et le précipice effrayant (pour ceux qui ont le vertige, s’abstenir de s’approcher trop près ).

 

  • 4ème étape : Yosemite Point

Le temps ensoleillée nous pousse à poursuivre jusqu’à Yosemite Point, qui donne accès à une vue encore plus dégagée sur la vallée.

Les quelques kilomètres restants à parcourir sont les plus rudes : la neige ayant recouvert entièrement le chemin, nous suivons une piste improvisée par les randonneurs à dos de la montagne. Par endroit, on s’enfonce dans la neige jusqu’au genoux.

Après beaucoup d’efforts et de persévérance, on finit par arriver à Yosemite Point, le plus haut point de vue de la vallée de Yosemite.

Nous sommes à plus de 1900 m d’altitude.

Et… la vue nous coupe littéralement le souffle.

Yosemite Point à 1989m © Camille by the bay, 2016
Yosemite Point à 1989m © Camille by the bay, 2016
Yosemite Point Panorama © Camille by the bay, 2016
Yosemite Point Panorama © Camille by the bay, 2016

 

Un vrai accomplissement que cette randonnée : 1000m de dénivelé grimpé en 3 heures. L’équivalent, paraît-il, de deux fois l’ascension de l’Empire State Building à New York !

 

 

#2 The Mist Trail – Vernal and Nevada Falls

 

Départ : Happy Isles

Durée : 4-6 heures aller-retour

Difficulté : modérée à difficile

Distance : 6.5 miles / 10 km

Parking le plus proche : Curry Village

En savoir plus : http://www.nps.gov/yose/planyourvisit/vernalnevadatrail.htm

 

Si vous n’avez le temps de ne faire qu’une seule randonnée, c’est bien celle-ci qu’il faut choisir.

Cette boucle d’une dizaine de kilomètres permet d’apprécier des vues incomparables sur les cascades Vernal et Nevada, les montagnes environnantes comme Liberty Cap, et emprunter une partie de la fameuse piste de John Muir.

Je conseille d’ailleurs de plutôt commencer la randonnée par l’ascension du Mist Trail et de redescendre tranquillement par le John Muir Trail.

Au départ, le chemin suit le cours de la rivière Merced. On emprunte ensuite le “Giant staircase”* qui mène du pied au sommet de Vernal Fall, la première des deux cascades.

La montée est un peu fatiguante, mais la vue en chemin sur la cascade est belle.

*(les 700 marches en granite du chemin ont engendré cette appellation de “l’escalier des géants”).

VernalFall-Yosemite©CBTB2016

 

 

Au sommet de Vernal Fall, nous sommes assaillis par des écureuils fous (prêt à chiper notre paquet de chips à n’importe quel prix en s’approchant très près) et des panneaux de dangers, nous signalant de ne pas s’approcher du bord.

Cela peut paraître évident… Mais pas tant que cela, car il y a eu hélas plusieurs chutes mortelles dans la cascade…

 

 

On entame ensuite la deuxième partie de l’ascension jusqu’au top de la deuxième cascade Nevada. Un pont suspendu (Vernal Fall footbride) et une rude grimpée plus tard, nous voilà enfin au sommet de Nevada Fall.

 

Pont suspendu sur le Mist Trail © Camille by the bay, 2015
Pont suspendu au dessus de Vernal Fall avec Liberty Cap en toile de fond © Camille by the bay, 2015
Cascade Nevada, Yosemite © Camille by the bay, 2015
Cascade Nevada, Yosemite © Camille by the bay, 2015

Là-haut, la vue est chouette et le repos bien mérité. Certains ont même apporté un hamac, histoire de faire la sieste.

Vue du sommet de Nevada Fall © Camille by the bay, 2015
Vue du sommet de Nevada Fall © Camille by the bay, 2015

 

Pour terminer la boucle, on emprunte la piste de John Muir, qui offre une vue fabuleuse sur Nevada Fall et l’imposante présence de Liberty Cap. Ce chemin est aussi accessible aux cavaliers, aussi ne vous étonnez pas si – comme nous – vous croiserez ces randonneurs particuliers en pleine montagne.

Cascade Nevada depuis le John Muir Trail © Camille by the bay, 2015
Cascade Nevada depuis le John Muir Trail © Camille by the bay, 2015

 

Vernal & Nevada Falls trail est définitivement l’une de nos meilleurs randonnées, que je serais d’ailleurs prête à refaire plusieurs fois. Elle est cependant très fréquentée l’été, et cela peut bouchonner dans les “escaliers”, donc mieux vaut partir tôt ou l’emprunter en dehors de la saison touristique (en octobre-novembre par ex.).

 

#3 Mirror Lake Loop & Tenaya Creek

 

Durée : 2-3h aller-retour pour la boucle entière

Distance : 5 miles / 8 km pour la boucle entière

Difficulté : facile

Départ : Mirror Lake Trailhead, après Happy Isles

Parking le plus proche : Curry Village

En savoir plus : http://www.nps.gov/yose/planyourvisit/mirrorlaketrail.htm

 

En moins d’une heure de marche, la randonnée Mirror Lake permet d’accéder au lac du même nom, qui reflète tel un mirroir inversé Half-Dome et le Mont Watkins.

 

Mirror Lake en hiver © Camille by the bay, 2016
Mirror Lake en hiver © Camille by the bay, 2016

 

 

La randonnée forme une boucle et poursuit à travers Tenaya Canyon.

 

Tenaya Canyon, Mirror Lake Loop © Camille by the bay, 2016
Tenaya Canyon, Mirror Lake Loop © Camille by the bay, 2016

 

Nous croisons à Tenaya Canyon une impressionnante chute de pierres. En effet, une partie du Mont Ahwiya s’est effondré en 2009, ensevelissant par la même occasion une bonne partie du chemin à l’époque.

Le choc des roches a été estimé équivalent à un tremblement de terre d’une magnitude de 2.4. Le bruit a du être fracassant !

Pour vous donnez une idée, je vous laisse regarder la vidéo filmée par le parc de la chute d’un bloc de neige du haut de Half-dome (et ce n’est que de la neige).

 

Chute de pierres du mont Ahwiya, Tenaya Canyon © Camille by the bay, 2016
Chute de pierres du mont Ahwiya, Tenaya Canyon © Camille by the bay, 2016

 

Mirror Lake compte parmi l’une des randonnées les plus faciles du parc. Elle offre ainsi une belle balade en forêt et permet d’approcher de près Half-Dome, sans avoir à grimper dessus !

D’ailleurs, pour la petite histoire, le nom indien d’Half-Dome est “Ti-sa-sack”. Il s’agissait du nom d’une jeune femme indienne, “la femme au visage couvert de larmes” d’après une légende Ahwannee (voir ici la légende en anglais).

 

 

Voilà pour nos tour d’horizon des meilleurs randonnées dans la vallée de Yosémite.

Il ne nous reste plus qu’à explorer les autres territoires du parc, ouverts seulement pendant la belle saison, comme Tuolomne Meadows (cf. notre randonnée l’été dernier à Cathedral Lake), Wawona, Mariposa Grove (actuellement fermé pour restauration) ou la vallée sous l’eau d’Hetch Hetchy !

Partagez-le :
Follow Camille:

Bonjour, moi c'est Camille, geek dotée d'une âme curieuse et voyageuse. J'ai démarré ce blog en avril 2015 en tant que Frenchie fraîchement débarquée en Californie pour raconter ma nouvelle vie d'expatriée, mes impressions, découvertes et explorations de la baie de San Francisco. --- Hi, I'm Camille, a geek with a wandering and curious soul. I started this blog in April 2015 as a newly-landed Frenchy in California to tell about my new expatriate life, my impressions, discoveries and explorations of the San Francisco Bay.

2 Responses

  1. […] camper (ce n’était pas prévu au programme !) et le persuader ainsi de protéger ce formidable écrin naturel (merci John Muir, on ne sera jamais assez reconnaissant pour […]

  2. […] camper (ce n’était pas prévu au programme !) et le persuader ainsi de protéger ce formidable écrin naturel (merci John Muir, on ne sera jamais assez reconnaissant pour […]

Leave a Reply