Visite à Mammoth Lakes, June Lake & Mono Lake !

with 1 Comment

Courant du mois de septembre 2016, nous avons eu la chance de recevoir la visite de mes parents pour un mois : enfin un petit peu de France en Californie !

Nous avons ainsi profité de leur compagnie pour explorer, le temps d’un week-end, la région de Mono Lake et Mammoth Lakes, au-delà du parc de Yosemite.

 

En route pour Mammoth Lakes

 

Notre départ un samedi se fait sous les meilleurs auspices : beau soleil et une réservation faite en dernière minute dans un chalet à Mammoth Lakes qui s’annonce plus que prometteuse.

Depuis Berkeley, nous emprunterons la fameuse route de Tioga Pass, encore ouverte en cette période de l’année, et qui nous permet de traverser le scénique parc de Yosemite.

route yosemite chemin
Sur la route traversant le parc de Yosemite © CBTB, 2016

 

Sur la route vers Mammoth Lake, nous nous laissons tenter par un détour spontané via June Lake Loop, que l’on ne regrettera pas.

 

June Lake Loop

 

La boucle du lac June nous entraîne ainsi dans une vallée encaissée, qui abrite quatre lacs différents aux doux noms de Silver Lake, Grant Lake, Gull Lake et June Lake.

Ce détour est une belle découverte : en cette saison d’automne, les bouleaux qui entourent les lacs et la vallée brillent d’une magnifique couleur dorée. Quel plaisir ! C’est aussi la première fois que l’on a réellement l’occasion d’apprécier les couleurs d’automne de la Californie. 

automne silver lake bouleau june lake loop
Bouleaux et couleurs dorées à Silver lake, détour par la route de June lake Loop
silver lake june lake loop
Silver lake, détour par la route de June lake Loop
automne silver lake june lake loop
L’automne est là à Silver lake

 

Il semblerait d’ailleurs que June Lake soit un spot réputé pour ses couleurs d’automne auprès des photographes amateurs. Lors de notre ballade autour du lac, nous avons en effet croisé – non sans un certain amusement –   un groupe une horde de touristes asiatiques armés d’appareils photos derniers cris, prenant de multiples poses sous les arbres aux feuilles dorées…Plutôt cocasse comme situation en pleine nature !

 

Mammoth Lakes & Wild Willy’s Hot Springs

 

Après cet intermède des plus bucoliques, nous voilà reparti vers notre destination finale : Mammoth Lakes, charmant coin entouré de lacs et de stations de ski, encore déserté en cette basse saison.

Mammoth Lakes est une petite station en plein coeur des montagnes de la Sierra Nevada, située au bord de l’ancienne et gigantesque Long Valley Caldera (32 km de long), formée de cela il y a près de 750 000 ans après l’éruption d’un super volcan (une éruption estimée 5 fois plus puissante que celle du Mont Saint Hélène !). La région est d’ailleurs toujours géologiquement active, c’est pourquoi l’on trouve à proximité de nombreuses sources d’eau chaudes naturelles. Mammoth Lakes est ainsi une destination idéale pour pratiquer tous types de sports et d’activités (pêche, canoë, ski, randonnées, détente dans les sources d’eaux chaudes), été comme hiver. 

 

Timber Ridge Resort

 

timber ridge resort mammoth lakes
Lodge 47 à Timber Ridge Resort

 

À Mammoth Lakes, le chalet que nous avons loué à Timber Ridge Resort tient toutes ses promesses : la décoration est montagnarde, avec des meubles en bois “rustique”, une cheminée à bois, de larges baie vitrée ouvertes sur la forêt, et surtout beaucoup d’espaces (un balcon, deux chambres, un salon, deux salles de bains) ! On termine la soirée par un BBQ en écoutant crépiter la cheminée, et en profitant du silence reposant de la montagne. Bonheur.

 

Earthquake Fault

 

Le dimanche matin, on reprend l’exploration des alentours.

Notre premier arrêt sera dédié à une “attraction géologique” du coin : Earthquake Fault, une profonde faille à ciel ouvert, située au coeur de la forêt d’Inyo. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, la faille aurait été créée non pas par un seul tremblement de terre, mais bien par plusieurs fractures et tremblements causés lors des éruptions des cratères et dômes d’Inyo, il y a des centaines d’années.

Quoiqu’il en soit, le résultat est assez spectaculaire. On dirait que le sol a été “bêché” par une immense faux, et par endroit la faille atteint 3 mètres de largeur et jusqu’à 20 mètres de profondeur.

 

earthquakefault-1
Earthquake Fault, près de Mammoth Lakes © Camille by the Bay, 2016

 

 

Wild Willy’s Hot Springs

 

Après cette courte balade, nous prenons ensuite la direction du secret Hot Spring de Wild Willy’s, une source d’eau chaude naturelle véritablement située en dehors des sentiers battus.

Depuis Mammoth Lakes, nous roulons 5 miles avant de nous engager sur un chemin de terre cabossé. La voiture laisse une trainée de poussière impressionnante derrière elle. Au bout du chemin, nous découvrons un parking au milieu d’un paysage désertique et poussiéreux de premier ordre.

Ni une ni deux, on continue à pied sur une passerelle de bois qui mène à la source d’eau chaude. En plein octobre, la chaleur est encore écrasante. C’est le silence absolu autour de nous et le paysage à couper le souffle. 

wild-willy-hot-springs-2

 

La source se découvre finalement avec ses eaux aux couleurs laiteuses. Deux petits bassins séparés de quelque mètres permettent de s’y tremper. L’eau est chaude, pas facile d’y rentrer de prime abord.

Nous ne sommes pas seuls d’ailleurs ; plus loin un autre groupe a décidé de se tremper “in the nude”. Hé oui, pas de pudeur ici : se baigner tout nu en pleine nature ça se fait bien et c’est même cool ! L’Amérique pudique ? Pas en Californie !

 

Après avoir fait trempette comme il faut, sur le retour on se la joue “Top Gear” en prenant une “dirt road” (une route hors piste), qui nous fait découvrir un coin vierge de toute civilisation. On découvre ainsi un paysage forestier aride et des vues étendues sur une petite vallée. Pas âme qui vive, nous sommes seul au monde.

 

Mono Lake

 

Mono Lake, California
Mono Lake, California
Mono Lake - South Turfa Preserve
Mono Lake – South Turfa Preserve

 

Il est désormais temps de se diriger vers le Mono Lake, le lac aux si beaux reflets : dans ses eaux bleutées, se reflètent les montagnes rosées de la Sierra Nevada. Beau mélange de couleurs…

Mono Lake est l’un des plus anciens et plus profond lac d’Amériques du nord, et le lieu privilégié de reproduction des mouettes de Californie (85% d’entre elles sont nées à cet endroit).

Mono Lake représente également, et un peu malgré lui, l’éternel impact destructeur de l’homme sur la nature. En effet, le comté de Los Angeles n’a rien trouvé de mieux que de détourner 4 des 5 affluents du lac pour s’approvisionner en eaux dans les années 1940. Les effets ne se sont pas fait attendre : baisse drastique des eaux, menaces des espèces local, hausse de la salinité du lac (jusqu’à 2,5 fois de plus salé et 100 fois plus alcalin que l’océan!). Heureusement, des activistes ont mené des opérations de sensibilisation et de lobby d’envergure ainsi que des actions de justice qui ont permis d’arrêter de mettre un stop à cet approvisionnement néfaste. le lac n’est pas revenu à son niveau d’origine mais désormais des protections ont été mis en place pour sauvegarder cet espace unique et réserve de biodiversité.

 

South Tufa Reserve

Cela dit, Mono Lake est surtout réputé pour ses fameux “Tufa”, ses concrétions rocheuses et alcalines qui forme le paysage lunaire du lac. Au milieu du labyrinthe des Tufas, on se croirait d’ailleurs presque en terre inconnue. Étonnant !

South Tufa Preserve, Mono Lake , California
South Tufa Preserve, Mono Lake , California

 

Et c’est comme cela que s’est achevé notre week-end – roadtrip, la tête pleine d’images de beaux (et arides) paysages !

Partagez-le :
Follow Camille:

Bonjour, moi c'est Camille, geek dotée d'une âme curieuse et voyageuse. J'ai démarré ce blog en avril 2015 en tant que Frenchie fraîchement débarquée en Californie pour raconter ma nouvelle vie d'expatriée, mes impressions, découvertes et explorations de la baie de San Francisco. --- Hi, I'm Camille, a geek with a wandering and curious soul. I started this blog in April 2015 as a newly-landed Frenchy in California to tell about my new expatriate life, my impressions, discoveries and explorations of the San Francisco Bay.

One Response

  1. andreu
    | Reply

    Merci pour ces suberbes photos et bonnes infos.
    Thierry

Leave a Reply